Les Héroïnes Dakar : l’engagement des entreprises en faveur du leadership féminin

0
156

Retour sur la première édition du forum Les Héroïnes Dakar : le nouvel événement dédié au leadership féminin organisé par le groupe de presse Jeune Afrique et son portail féminin Into The Chic.

Samedi 18 novembre, à l’hôtel Radisson de Dakar, près de 300 femmes, cadres et entrepreneures à haut potentiel, ont assisté à la première édition du forum Les Héroïnes. Un événement dédié au leadership féminin présidé par Anta Babacar Ngom, PDG de Sedima – l’un des leaders de l’industrie agroalimentaire au Sénégal -, Jeune PDG de l’année 2017 à l’Africa CEO forum.

Un lieu d’échange pour les générations de femmes leaders

L’objectif de cette nouvelle rencontre est de créer un lieu d’échange capable de réunir toutes les générations de femmes leaders. Au total, une trentaine de femmes leaders sénégalaises issues de secteurs variés tels que l’énergie, les télécommunications, la finance, l’agroalimentaire et le conseil ont partagé leur savoir-faire et leur expérience.

Pari réussi pour cette première édition, qui a su répondre à une réelle demande, comme on a pu l’entendre pendant l’événement.  » Aucun événement de ce type n’existait à Dakar « , a déclaré l’un des participants. « La journée a été riche en enseignements « , elle a été  » inspirante et dynamique « , ont dit d’autres.

Le même enthousiasme a été exprimé par les participants : « J’ai vu dans beaucoup de regards beaucoup d’émotion, de la surprise, de l’intérêt, de la joie, et partout, la conscience que le besoin était là « , s’est réjouie Marianne Bathily, directrice générale d’EXP, un réseau d’agences de communication composé de 22 structures en Afrique. Tandis qu’une des participantes a avoué ne plus se sentir  » seule dans son aventure entrepreneuriale « .

Les jeunes femmes entrepreneurs à l’honneur

Et pour cause, les jeunes femmes entrepreneurs n’étaient pas en reste. Six d’entre elles ont eu l’occasion de défendre leurs projets lors d’un appel au vote du public. Evelyne Ntonga, créatrice de la plateforme Sunu Hope ( » notre espoir « ) – une organisation à but non lucratif pour la promotion du don de sang au Sénégal – a remporté la quasi unanimité. Et se verra offrir un mentorat par Anta Babacar Ngom.

Si une part importante du temps a été consacrée à des panels abordant des questions spécifiques telles que l’art de concilier vie professionnelle et vie personnelle –  » plus de 55% des femmes considèrent que l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée est essentiel pour atteindre leurs objectifs « , selon les résultats du baromètre sénégalais du genre présentés en exclusivité ce jour-là – les sessions animées par 21 mentors ont été le point fort de la journée.

L’engagement des grandes entreprises

Les participants ont bénéficié d’échanges privilégiés avec un dirigeant sénégalais d’une grande entreprise, comme Canal +, Ekobank, UBA Sénégal, etc. Sans oublier la série d’ateliers animés par Beautiful Soul et le cabinet de conseil Dalberg, à l’issue desquels les participants ont pu obtenir des clés concrètes pour communiquer avec impact, conquérir leur prochain poste de manager, comprendre le design thinking, le monde de l’entrepreneuriat et de l’intrepreneuriat, etc.

Avec le soutien d’une vingtaine d’entreprises partenaires – Sedima, Sonatel, Senelec, Beautiful Soul, Canal, Corsair, Axa, Total – sensibles à la question de la féminisation des postes à haute responsabilité, le forum  » Les héroïnes Dakar  » a réussi à relever le défi de la sensibilisation au leadership féminin en entreprise.

L’objectif de cette nouvelle rencontre est de créer un lieu d’échange capable de réunir toutes les générations de femmes leaders. Au total, une trentaine de femmes leaders sénégalaises issues de secteurs variés tels que l’énergie, les télécommunications, la finance, l’agroalimentaire et le conseil ont partagé leur savoir-faire et leur expérience.

Pari réussi pour cette première édition, qui a su répondre à une réelle demande, comme on a pu l’entendre pendant l’événement.  » Aucun événement de ce type n’existait à Dakar « , a déclaré l’un des participants. « La journée a été riche en enseignements « , elle a été  » inspirante et dynamique « , ont dit d’autres.

Le même enthousiasme a été exprimé par les participants : « J’ai vu dans beaucoup de regards beaucoup d’émotion, de la surprise, de l’intérêt, de la joie, et partout, la conscience que le besoin était là « , s’est réjouie Marianne Bathily, directrice générale d’EXP, un réseau d’agences de communication composé de 22 structures en Afrique. Tandis qu’une des participantes a avoué ne plus se sentir  » seule dans son aventure entrepreneuriale « .