Développement et socialisme chez Samir Amin : une perspective du Sud (par Abdellatif Zeroual )

0
637

15 décembre 2020

Communiste à un âge précoce, Samir Amin maintiendra jusqu’à sa mort un lien organique entre son engagement politique et ses réflexions théoriques. Il a toujours pensé  « que le combat intellectuel est un combat politique »[1] et que la « théorie et la pratique sont [ainsi] indissociables »[2]. Cette « posture » trouve sa source et son expression dans l’adhésion à un marxisme ouvert à la fois, aux apports des sciences sociales et aux leçons des différentes luttes pour la libération des opprimés et des dominés. Sa contribution théorique à la problématique du développement/sous-développement s’insère ainsi dès le début dans le cadre d’un engagement en faveur d’une alternative au capitalisme.

Selon Samir Amin, le développement « tel qu’il est conçu par la pensée bourgeoise dominante est un développement capitaliste dépendant au bénéfice d’une minorité locale, au détriment des classes populaires, qu’il paupérise »[3]. Alors qu’il devrait être, d’après lui, au profit de ces dernières (les classes populaires) « en termes matériels, politiques et moraux »[4] et « s’inscrire dans une perspective socialiste »[5]. Amin précise que le socialisme « n’est pas le capitalisme sans capitalistes »[6] ou « un mode de production plus efficace que le capitalisme, qui permettrait un taux de croissance plus élevé et une répartition plus équitable des revenus »[7]. Mais il est plutôt « un stade supérieur de la civilisation humaine »[8]. Dans la pensée de Samir Amin, un lien organique unit le développement et la transition au socialisme.

L’objectif de cet article est justement d’interroger ce lien organique entre développement et transition au socialisme dans la pensée de Samir Amin en tentant de répondre à deux questions[9] :

1- Comment a-t-il théorisé ce lien et dans quel contexte ?

2- Comment sa réflexion sur ce lien a évolué au fil du temps ?

Nous commencerons d’abord par présenter le contexte particulier dans lequel cette réflexion de Samir Amin sur la question est née puis nous en abordons les fondements théoriques avant de nous intéresser à son évaluation de l’expérience russe et chinoise. Nous terminerons par les dernières évolutions que cette réflexion a connues.

Lire l’intégrale de l’article : https://www.contretemps.eu/developpement-capitalisme-socialisme-sud-global-samir-amin/?fbclid=IwAR1N_ujISRC5woopHEvjAmjPNZMX7USAsoKp3HvNWR5ESpvP-AyKpxYMFlQ